Guide pour sorties très bêtesEspace membre
Photo d'une panthère des neiges par Thomas PIERRE

La panthere des neiges, fantÔme des legendes de l'himalaya

15 Octobre 2018

(photo : Panthère des neiges / Thomas PIERRE)

Voir une panthère des neiges est un privilège rare pour un être humain. A l’état sauvage, il vous faudrait escalader les massifs à pic des contreforts de l’Himalaya pour espérer l’apercevoir... Sa magnifique robe grise tachetée de noir la confond complètement avec son environnement de neige et de rocs et, tel un fantôme solitaire et furtif, elle hante ces hauteurs vertigineuses, en faisant presque l’égal du Yéti, l’abominable homme des neiges, pour la puissance des mythes qui l’entourent. Animal totem envoyé par le monde des esprits car siégeant en leur royaume pour les habitant du Pamir, monture du Shamane en Mongolie, parfois encore vampire suçant le sang de ses proies ou créature semi-divine au Népal, elle est à la fois vénérée et crainte car elle attaque les troupeaux de chèvres ou de moutons, provoquant la colère des bergers.

LA PANTHERE DES NEIGES, UN FELIN PARFAITEMENT ADAPTE A LA VIE EN ALTITUDE

Egalement appelée Léopard des neiges, Once ou encore Irbis, c’est un félin de taille moyenne appartenant au genre Panthera aux magnifiques yeux gris vert. Elle présente des caractéristiques spécifiques témoignant de sa parfaite adaptation au milieu particulièrement hostile qu’est la haute montagne : des pattes courtes et puissantes, des pieds larges aux coussinets couverts de poils pour se protéger de la morsure du froid, des oreilles courtes et arrondies, une fourrure très abondante et de larges cavités nasales, idéales pour respirer en altitude où l’oxygène se fait plus rare. Autre signe distinctif, elle a une large queue qui mesure la moitié de son corps et lui sert de balancier lorsqu’elle évolue à l’équilibre sur les pentes abruptes, de réserve de graisse et de protection contre le froid quand elle s’enroule avec pour dormir.

HABITANT SOLITAIRE ET DISCRET DES ZONES MONTAGNEUSES D'ASIE CENTRALE

On trouve la Panthère des Neiges dans les zones montagneuses d’Asie Centrale jusqu’à 5.500 mètre d’altitude et sur une large aire de répartition comprenant le Ladakh, au Nord de l’Inde, mais aussi la Mongolie, le Népal, le Bouthan, l’Ouest de la Chine, la Russie, l’Afghanistan, le Pakistan et encore plusieurs autres pays en ‘stan’ (Kazakhstan, Kighizstan, Tadjikistan, Ouzbékistan).

La Panthère des neiges est un animal solitaire qui évolue sur de vastes territoires allant de 12 à 39 km2 et croise rarement ses congénères en dehors de la saison des amours de Janvier à Mars. Les individus marquent leur vaste territoire par des griffures et en se frottant et en urinant sur des spots ensuite consultés par les autres tels des messages informant sur l’identité et la fécondité. Après 3 à 4 mois de gestation la femelle, qui a une portée tous les 2 ans, va mettre en moyenne 2 petits au monde dans une tanière qu’elle va couvrir d’un chaud matelas de poils. Elle va éduquer ses petits pendant 18 à 22 mois avant qu’ils ne prennent leur indépendance.  

Le félin adapte son alimentation aux saisons. En hiver, lorsque ses proies sont plus rares, elle chasse des lapins, des cerfs et des sangliers mais mange aussi, fait rare pour un félin, une grande proportion de végétaux. Le printemps et l’été, elle chasse le grand barhal et le markhor, des grands ongulés, ainsi que la marmotte de l’Himalaya. Félin incroyablement agile capable de bonds de plusieurs mètres, elle est habituée à chasser sur des terrains escarpés et traque ses proies à la faveur de la neige et la pluie qui lui permettent de masquer son approche. Il faut voir cette séquence vertigineuse dans le documentaire BBC Planet Earth où la Panthère des neiges poursuit sa proie à toute vitesse sur la pente à pic d’un ravin !  

Photo de panthères des neiges par Thomas PIERRE

UNE ESPECE RARE EN DANGER D'EXTINCTION

(photo : Panthère des neiges / Thomas PIERRE)

On recense difficilement de 4.000 à 6.000 individus à l’état sauvage. Considérée comme espèce en danger d’extinction, elle est la victime des braconniers qui la chassent pour sa fourrure. La raréfaction de ses proies et la présence humaine croissante sur ses territoires l’amènent à attaquer les troupeaux de chèvres et de moutons, ce qui entraîne les représailles sans pitié des bergers. Cette cohabitation difficile avec l’homme est un enjeu pour sa survie. La création de sanctuaires, l’information et la sensibilisation des populations locales, et des fonds de compensation pour les animaux d’élevage qu’elle décime sont quelques unes des initiatives mises en place localement pour enrayer le déclin des populations de panthères des neiges. En parallèle, les parcs animaliers sont engagés dans des programmes de reproduction (l’EEP pour l’Europe) pour la préservation de ce doux félin au tempérament calme et pacifique. En France, plusieurs parcs hébergent des léopards des neiges, dont la Ménagerie du Jardin des Plantes à Paris qui a eu le bonheur d'enregistrer la naissance de 2 petits mâles en Août 2018, une première depuis 17 ans pour ce jardin zoologique historique qui fût fondé en 1794.

 

POIDS & TAILLE : le mâle pèse 45 à 55 kilos, la femelle moins de 45 kilos ; la Panthère des neiges mesure en moyenne 2,30 mètres dont 1 mètre pour sa queue, sa hauteur est de 60 cm au garot.

REPRODUCTION : tous les 2 ans, la femelle a une portée de 2 petits en moyenne.

LONGEVITE : la Panthère des neiges vit une douzaine d’année à l’état sauvage, une vingtaine d’années en captivité.

Commentaires sur cet article

Poster un commentaire

Ces articles peuvent vous intéresser

Top